Paul Brousse & Bicêtre

L’examen télé-extemporané, l’expérience d’un service d’anatomopathologie hospitalo-universitaire bi-site.

Les hôpitaux universitaires Paris Sud proposent une offre de soins complète à tous les âges de la vie, du diagnostic pré-implantatoire aux soins de longue durée. Ce groupe hospitalier est composé de trois hôpitaux : Paul-Brousse, Le Kremelin Bicêtre et Antoine-Béclère.

logo_hopitaux-universitaires-paris-sud-télé-extemporané

Les hôpitaux Bicêtre et Paul Brousse ne possèdent qu’un seul service d’anatomie et cytologie pathologique pour les deux sites. La macroscopie sur pièces fixées ainsi que la production des lames sont réalisées sur le site de Bicêtre. Seuls les examens extemporanés et la réception des pièces fraîches sont effectués à Paul Brousse. L’activité réalisée à Paul Brousse nécessite néanmoins la présence d’un pathologiste sur site. Une présence coûteuse pour le service, notamment en termes d’organisation et en temps médecin. La mise en place de la télé-pathologie était une nécessité pour répondre aux problématiques d’un service bi-site. Au moment de la conception du projet, la télé-pathologie était d’une part novatrice pour le service, et d’autre part, une véritable révolution organisationnelle.

La solution déployée :

Les deux sites font partie du même groupement hospitalier. Ils bénéficient donc d’un système de gestion du laboratoire unique et d’un système de gestion d’images unique pour l’ensemble du service, ce qui facilite les échanges. La solution Macro by TRIBVN a été déployée sur le site de Paul Brousse pour les prises de vue macroscopiques. Grâce à cette solution composée d’une caméra numérique, le pathologiste situé à Bicêtre peut prendre la main à distance et guider le technicien présent à Paul Brousse. Une fois les lames réalisées sur le premier site, elles sont numérisées sur scanner. Elles sont ensuite gérées par le système de gestion d’images CaloPix. Les images de macroscopie et de microscopie sont directement intégrées dans le dossier patient. Une intégration rendue possible grâce à l’interface de CaloPix avec le SGL. Depuis sa station de lecture sur le site de Bicêtre, le pathologiste effectue son diagnostic à l’écran en visualisant les lames virtuelles puis le transmet au chirurgien.

Avec cette configuration, l’organisation du service est optimisée, la fin des déplacements a permis aux médecins d’améliorer l’organisation de leur temps médical. Par ailleurs, après étude, l’examen télé-extemporané présente des résultats tout à fait satisfaisants en termes de délais et de concordance diagnostic, en comparaison avec les examens extemporanés classiques.

Lire la publication : A. Laurent-Bellue, M. Prsle, M-J. Redon, E. Poullier, E. Adnet, C. Guettier.